LobAcción » Faute de sage-femme…

peuet copia

Faute de sage-femme…

Maman de dix enfants et enceinte du 3ème, j’espère depuis mon premier, un accouchement le plus physiologique possible. Je me suis laissée guidée pour le premier par le personnel médical de la maternité, faute d’expérience. J’ai eu un accouchement relativement physiologique mais loin de ce que j’imaginais. Pour ma deuxième, j’ai voulu un accouchement à domicile, mais pas de sage-femme se déplaçant jusqu’à mon département perdu… J’ai longuement envisagé un accouchement non assisté mais le jour J j’ai choisi la maternité. Malgré mon projet de naissance présenté au personnel, et le fait qu’ils avaient répondu positivement à mes demandes, j’ai été trompé, beaucoup d’actes ont été effectué sans mon accord contrairement à ce qui avait été décidé au départ. Pourtant un accouchement on ne peut plus physiologique encore une fois, sans aucune complications. Cette fois ci, hors de question que je mette les pieds dans une maternité, il y a eu abus de confiance, et je ne peux leur accorder de nouveau. J’ai contacté 7 sage-femmes de départements limitrophes mais aucune ne se sent de faire les kilomètres qui nous séparent. Cette fois-ci, seul l’ANA est envisageable, et pourtant, ce n’est absolument pas un choix, mais un manque de choix justement. Il y a une véritable “chasse aux sorcières” faite en France auprès des sage femme pratiquant les AAD. Je connais certaine d’entre elle qui adorerait les accompagner mais qui ont peur de la radiation et de ne plus pouvoir exercer ce si beau métier. Que fait la France ? Pourquoi tant d’acharnement à vouloir médicaliser ce qui ne devrait pas l’être dans la mesure ou tout va bien ? Être enceinte est quelque chose de naturelle pas de pathologique ! Je suis bien entendu convaincue que la médicalisation autour de la naissance peut être indispensable ou tout simplement sécuritaire pour certains parents. Mais pour les autres ? Ceux qui se sentent en sécurité chez eux ? Quelles options ? On devrait avoir le choix dans un pays comme la France… Prenons exemple sur nos voisins plus respectueux de la naissance. Informons les parents qu’il existe une autre naissance possible.