Equipe » Sergi Dies

sergi-d

Sergi Dies

Sergi Dies. Scénariste, monteur et réalisateur

Je vis dans la Sierra de Aracena, Huelva où je goûte au plaisir de me promener, de cultiver mon jardin et de vivre avec mes voisins. Je continue à donner des récitals poétiques accompagné de mon trombone et d’amis musiciens. Je crois  et je crée en un cinéma qui en partant de la culture fait partie de notre société, la nourrit et la modifie en générant de nouvelles réalités créées à partir des informations et de la recherche de points de vues existants. Je ne peux pas m’arrêter de participer à des projets que je sens justes et nécessaires.

J’ai été diplômé en communication audiovisuelle à l’université Pompeu Fabra en 1997 comme scénariste et monteur.

L’intérêt pour le langage en général, et plus particulièrement pour le langage filmique m’ont amené à vivre de ce métier de monteur  qui me permet d’être en continuel apprentissage:

Je me suis formé au métier de monteur en travaillant pour la publicité (spots pour la télévision, le cinéma et la vidéo industrielle) et pour la télévision (reportages, journaux, concours et séries de dessins animés). Rencontrer Joaquim Jordà m’a ouvert sur le monde du montage-écriture  qui est devenu avec le temps ma spécialité rassemblant la technique et la narration dans ses facettes de montage et scénario:

J’ai travaillé comme monteur des films de Joaquim Jordà :
Monos como Becky (1999), De nens (2003) et Descontrol urbano (2005); la telemovie L’estratègia del cucut(2001), de Sílvia Quer; 200 Km.(2003), du collectif Discusión 14; Un café a l’Hamsa (2004), de Didac Micaló et Laia Manresa; les court-métrages Microscopías (2003), Dos cuentos que caben en la palma de una mano (2007) et le documentaire El moviment perpetu (2013) de Isaki Lacuesta; et Rouch un Noir, Esbozo et Las variaciones Marker (2004, 2004 y 2007), co-écrits depuis le montage avec Isaki Lacuesta; La doble vida del Faquir(2005), de Elisabet Cabeza et Esteve Riambau; El taxista Ful (2005), de Jo Sol; dans le projet collectif Entre el dictador i jo (2005), la pièce de Mònica Rovira; Dies d’agost (2006), de Marc Recha; El somni (2008) de Christophe Farnarier; Familystrip (2009), de Luis Miñarro; Una cullera a la butxaca (2010) de Mireia Ibars; Miguel Vega Cruz “El Niño Miguel” (2010), de Nacho Martín; les court-métrages Casual (2008), et Morir cada día(2010) de Aitor Echeverría; et las vidéodanse Fao (2010) et El mur (2013), de Carolina Alejos et Aitor Echeverría; Morir de dia (2010), de Laia Manresa et Sergi Dies; et en travail actuellement avec Loba, de Catherine Béchard.

Dans le secteur du spectacle vivant et dans les expositions d’art, j’ai travaillé avec Marcel.lí Antúnez, comme monteur des images audiovisuelles du spectacle Transpermia et la vidéo interactive Hipermembrana et Metamembrana. J’ai aussi travaillé à Lisbonne avec le réalisateur portugais Edgar Pêra, dans des spectacles de projection d’images avec musique en direct.

Dans le secteur de l’enseignement, j’ai été professeur de montage à la faculté de Communication Audiovisuelle à l’Université Pompeu Fabra.  J’ai donné des cours de montage  dans le Service Social de Catalogne (SOC). J’ai donné des cours et des séminaires de montage appliqué au documentaire à l’École Supérieure de Cinéma et Audiovisuelle de Catalunya (ESCAC), a l’université de Gérone, Málaga, et dans le master d’Anthropologie Visuelle de l’université de Barcelone; et des ateliers avec Isaki Lacuesta dans le Centro Galego das Artes da Imaxe (CGAI) et dans le Centre Atlantique de l’Art Moderno (CAAM).