LobAcción » Je souhaite témoigner…

Je souhaite témoigner…

Bonjour,

je souhaite témoigner, non pas sur des violences à l’accouchement en lui même mais sur des violences quotidiennes, infligées par les gynécologues à nombre de femmes. Je parle ici de l’utilisation d’un instrument : les pinces de Pozzi, véritable crochet de boucher, qui utilisées au mieux sont “un mauvais moment à passer selon les médecins” et mal utilisées, une véritable torture.

J’en ai moi-même fait l’expérience deux fois, une première fois, pendant quelques secondes lors de la pause d’un stérilet, et une deuxième fois, lors de la réalisation d’une hystérosalpingographie, à savoir une radiographie de l’utérus avec un produit de contraste. La pince est utilisée par des médecins peu habitués à travailler sans (car c’est possible avec de la pratique) et sa pose provoque une douleur insoutenable, pendant de longues minutes pendant toute la durée des clichés radio, selon les diverses incidences. Je suis sortie de cet examen, traumatisée, en larmes pendant 10 minutes, et dans une douleur atroce ! M’est restée en souvenir, en plus de la douleur, cette impression d’avoir été violée, souillée, ce sentiment terrible qu’on a touché à mon intimité et qu’on m’a fait mal, très mal, alors que ce n’était pas justifié. Moi qui n’ai jamais rechigné à tout examen gynéco jusque là, j’ai passé des jours à me sentir mal, bloquée, et aujourd’hui, je sais que la simple évocation de tout examen me fait appréhender comme jamais. Il est fait mention de cet instrument dans le très bon livre de martin wrinckler, “le choeur des femmes” dans lequel il est vivement critiqué pour les memes raisons que celles que j’ai expérimenté. Certes, la douleur n’est pas la meme pour toutes les femmes, et certaines la sentent beaucoup plus que d’autres, est-ce une raison pour les sacrifier sur l’autel de la praticité pour le médecin ? Moi qui suis vétérinaire, je peux vous assurer que jamais nous n’utiliserions de tels instruments sur un animal réveillé, alors jamais je n’aurais imaginé que de nos jours on l’utilise encore sur des femmes!

Si mon témoignage vous intéresse tout de meme, je suis prete a vous le rédiger un peu mieux, voir de faire une petite video. Merci de me le faire savoir.